I Have A Drum

Grâce à la subvention octroyée par l'ONG belge 11.11.11, Ingoma Nshya a pu lancer, le 10 Aout 2020,  la toute première résidence de création pour femmes tambourinaires. La résidence a actuellement lieu au Rwanda, à Huye, dans la province du Sud et rassemble les vingt femmes tambourinaires d'Ingoma Nshya qui travailleront pendant cinq mois pour créer un spectacle de percussions qui veut proposer des sons nouveaux et éventuellement commencer à constituer un nouveau répertoire du tambour rwandais, un peu moins décomplexé  et un peu plus contemporain et féminin.

"Le fait que la résidence ait lieu pendant cette période où le Covid-19 sévit nous oblige certes à mettre en place une autre routine, un peu plus vigilante et stricte. Mais fort heureusement, le port du masque, le lavage régulier des mains, la prise quotidienne des températures, le respect de la distanciation physique d'un mètre et demi, n'enlèvent rien au plaisir viscéral et transcendant que nous avons toujours eu depuis le tout premier jour où nous avons répondu à l'appel du tambour..." a déclaré Gakire Katese, la directrice artistique du spectacle I Have A Drum

La première du spectacle I Have A Drum est prévue le 5 décembre 2020. Réservez la date!  Le lieu, physique et/ou digital, vous sera communiqué ultérieurement...

1/18

Lancé le 22 novembre 2019 lors de la célébration du quinzième anniversaire d'Ingoma Nshya, le programme "I Have A Drum" est  un éventail d'actions visant à soutenir l'émergence d'un tambour rwandais contemporain, novateur, avant gardiste, audacieux  et par dessus tout, féminin. "I Have A drum" se veut tour à tour une résidence de création, une tournée mondiale, un film documentaire, un livre et  une campagne de plaidoyer pour accompagner l'épopée de ces pionnières dans la conquête d'une place légitime et d'un avenir pour la femme dans l'arène du tambour, encore dominé par les hommes.

 

Ce programme a donc pour objectif de s’assurer que la femme tambourinaire rwandaise est engagée de façon définitive et permanente dans la chaîne de valeur créative - création, production, distribution et accès.

TOURNEE MONDIALE

11241465346_ff148148b1_o.jpg

I HAVE A DRUM TOUR

Au cours des dernières années, les femmes tambourinaires d'Ingoma Nshya sont parties à la conquête du monde avec différentes prestations. Elles ont eu accès à des plateformes dans les dix pays suivants : RDC, Sénégal, Pays-Bas, Etats-Unis (NewYork, Washington, Californie), Afrique du Sud, Zimbabwe, Angleterre, Suède, Ethiopie et Mexique... Le monde attend encore de découvrir les femmes-tambours du Rwanda.

Ingoma Nshya recherche des partenaires pour pouvoir accéder aux nombreuses plateformes et marchés artistiques  classiques et/ou digitaux qui existent dans le monde et où le tambour féminin peine encore à trouver sa place.  

C'est dans cette optique qu'il est essentiel pour Ingoma Nshya de mettre en place un fonds de mobilité internationale qui permettrait aux femmes tambourinaires d'accepter les invitations qu'elles reçoivent de par le monde et ainsi de gagner en présence, en visibilité et en viabilité.

Quant au marché local qui demeure tout aussi difficile d'accès aux femmes tambourinaires, Ingoma Nshya a créé en 2008 le festival Rwanda Drum Festival qui fonctionne comme un réseau de distribution des spectacles de tambour  en général et un espace de promotion du tambour féminin en particulier. Au bout de cinq éditions et de soixante-dix (70) représentations, le Rwanda Drum Festival a réuni plus de 500 artistes du Rwanda et de la sous-région (Burundi et RDC).

FILM DOCUMENTAIRE

I Have A Drum est un film documentaire qui raconte l'épopée des premières femmes tambourinaires du Rwanda dans leur conquête du droit de jouer au tambour, un art jusqu'alors exclusivement réservé aux hommes.

"Il me semble difficile pour une petite fille de rêver à devenir pilote, PDG ou encore présidente d'un pays quand elle ne s'autorise même pas à toucher un tambour. A mon humble avis, la culture rwandaise se doit d'intégrer les réalités actuelles et de refléter les libertés et droits que la femme rwandaise a acquis depuis 1994. Pour moi, les femmes tambourinaires ne jouent pas qu'au tambour. Elles sont le symbole des avancées faites dans le domaine des Droits de l'Homme. 

 

Ce n'est pas un fait de hasard si le groupe s'appelle Ingoma Nshya. Ce n'est pas non plus anodin qu'Ingoma Nshya dispose d'un RDF, le Rwanda Drum Festival, en l'occurrence. La symbolique, sur plusieurs niveaux, est retentissante, comme la déflagration des tambours.

 

Dans un pays qui a connu le crime ultime, le crime contre l'humanité , il est impensable que d'autres êtres humains n'aient pas le droit de jouer au tambour, si l'envie leur en prend, tout simplement à cause de leur sexe."

Le film documentaire retrace le parcours de ces pionnières tout en soulignant la portée politique, économique et socioculturelle de cette initiative féminine.

PLAIDOYER

© 2020 by Ingoma Nshya